Poulet étouffé par sa coque aillée !

Publié le par Dianetnono

Je me dépêche de poster cette recette avant que mes parents ne rentrent de vacances car rien que sa vue pourrait plonger ma mère dans un effroi paralysant.
Ma mère hait l'ail.

Quand nous rentrions mes frères et moi d'un déjeuner chez mes grands parents, ma mère nous faisait bon accueil : Tu pues, C'est une infection....
Idem quand mon père et moi allions au resto chinois le vendredi à 11h20.
Les vêtements du repas incriminé étaient immédiatement mis au baquet, les dents lavés, voire même la peau douchée mais l'odeur restait, tenace.

Du coup, moi aussi je me suis mis à éviter l'ail, à tyranniser la personne dont l'haleine en comporte des relents....jusqu'au jour où je me suis aperçu que quand même j'aimais bien ça tant qu'il restait discret et que je pouvais ouvrir la bouche sans qu'il ne soit détecté.

Je l'ai donc, à la grande surprise de Nico, réintroduit dans mes recettes. C'est sûr, vous ne me verrez jamais goûter le délicieux tsatsiki (concombre, yaourt, menthe, ail cru) de la mère à Nico, ni les escargots persillés de son grand-père, mais je deviens plus tolérante (=j'accepte que Nico en mange si il ne m'embrasse pas après, faut pas abuser) !

Alors, vous l'aurez compris ce poulet cuit sous une croûte de pain aillé, à la sauce généreuse et parfumée, qui fera prendre conscience à ma mère que sa propre fille, la chair de sa chair, le sacrifice de ses nuits, s'éloigne de son sillon protecteur, doit passer incognito !

Poulet en croûte aillé
Le poulet enfermé dans le plat par la pâte à pain va cuire à la vapeur des arômes qu'elle dégage. Le poulet est très parfumé. De plus, contrairement au poulet qui aurait cuit entièrement entouré de pâte, il va pouvoir lâcher tout son jus dans le plat.
La croûte sert d'accompagnement;
Pour 2
1/2 poulet coupé en morceaux (1 entier pour 4-5)
400 g de pâte à pain (
j'en avais mis moins et du coup la pâte en cuisant s'est rétracté et détaché du plat mais tout dépend de la taille du plat)
2 gousses d'ail
1 c à s de thym séché
poivre
2 c à s crème fraîche(allégé)


Préchauffer le four à 200°c

Eplucher et hacher l'ail.
Mélanger la pâte à pain, la moitié d'ail haché, le thym et un peu de poivre moulu.
Etaler la pâte sur un plan de travail fariné de manière à ce qu'elle puisse recouvrir  votre plat largement.

Dans un plat, si possible transparent afin de surveiller la cuisson, mettre l'ail restant, 3 c à s d'eau et les morceaux de poulet. Recouvrir le plat de pâte. Veillez à ce qu'il n'y ait aucun trou. Faîtes adhérer la pâte au plat avec un peu d'eau.

Beau reflet de l'appareil

Enfourner avec un ramequin d'eau à côté du plat pour que la pâte ne se dessèche pas.
Au bout d'une 1h30 c'est cuit.
C'est à ce gros caramboulage que vous devez vous attendre, si vous êtes un peu ratcho sur la pâte à pain

Retirer la croûte. Incorporer la crème au jus de cuisson.

Arrggggggh, c'est trop bon
(de trahir sa maman)!

Publié dans Diane la carnassière

Commenter cet article

Séverine 06/04/2008 22:14

Mon mari et moi, nous aimons bien l'ail mais l'oignon nous fait horreur ! Le pire, ce sont les gros morceaux, pas assez cuits, qui croquent sous la dent...

Helene(Cannes) 05/04/2008 08:07

PS : je copie la recette tout de suite ! trop belle ! Et je mettrai plein de pâte sur un tout petit plat !

Helene(Cannes) 05/04/2008 08:05

Tu t'y feras, à l'ail ... Pour un stage, viens dans notre région ... ;o))
Re-bises
Hélène

chiffonnette 31/03/2008 19:47

Je ne te savais pas cette détestation de l'ail, mais moi en bonnem éridionale, j'adore ça! Donc je note et je prévois un poulet pour ce we!

Mavielle 31/03/2008 18:42

Coucou!! Pour les galettes, je suis désolée que tu n'en aies pas trouvé chez Tang Frères, je sais pas du tout où il pourrait en avoir... Peut-être dans des p'tites boutiques vietnamiennes. Si la miss m'en donne à nouveau, je pourrais t'en garder un paquet :o), ce sont ses parents qui lui avaient envoyées. J'ai publié la recette en pensant que si les personnes qui tenteraient la recette ne trouvaient pas de galettes-dentelles comme celles-ci, elles pourraient cuisiner avec des galettes "normales". A bientôt miss Diane!