Bourguignon au saveur des caraïbes

Publié le par Dianetnono

Les bons gros ragoûts à la viande gélatineuse et moëlleuse qui, après avoir cuit des heures, vous laissent du répit pour vos prochain repas  me rendent l'hiver chaleureux, convivial, presque désirable (en tout cas je préfère l'hiver à l'été).
Le seul défaut de ces plats est qu'ils parfument très durablement votre cuisine et l'ambiance Remember your pot-au-feu, ce n'est pas toujours plaisant. Aussi ai-je trouvé particulièrement agréable les odeurs de rhum, de vanille, d'épices sucrées dégagées par mon dernier mijotage.
Pour les premières étapes, j'ai suivi ce dont j'arrivais à me remémorer d'une recette de Joue de boeuf confite à la fève tonka vu dans le très beau, mais pas assez bidouilleur pour moi, Le cuisinier et le parfumeur. A vrai dire l'envie de consulter ce livre m'avait été donnée par Ester.

Bon, là je viens de consulter le blog d'Ester et il s'avère que j'avais vu et commenté sa réalisation de la joue de boeuf au tonka, j'avais à ce point zappé que lorsque j'ai été chez mon libraire mirer l'ouvrage, j'ai vraiment crû découvrir la recette. Quelle quiche! D'ailleurs la liste des ingrédients n'est vraiment pas la même

Heureusement à chaque bourde, son proverbe dianesque débile et décomplexant. Ici, le Mémoire à trous, bonheur partout, s'impose.

Bef voici ma version vraiment délice et parfumée de ce plat

Ragoût bovin à la fève tonka
D'après Jean Marc Notelet ; Le cuisinier et le parfumeur

800g de bourguignon (que de la joue dans la recette)
600g de joues de boeuf
8 fèves tonka (moins dans la recette)
600g de carottes (pas de légumes dans la vraie)
3 branches de céleri (je voulais des légumes et n'avais pas suffisamment de carottes)
25 cl de rhum (hip! dans la vraie recette il y avait même 50cl de rhum)
1 belle c à s de miel de chataîgne ou tout autre miel à la saveur corsé (pas dans la recette)
30 cl de (bon) vin rouge
sel, poivre, huile

Faire chauffer 2 c à s d'huile dans une cocotte. Dorer les morceaux de viande jusqu'à les faire "croûter" de chaque côté. Ajouter le rhum et les fèves tonka. Baisser le feu et laisser bloblotter 30 min.
Peler et éplucher les carottes. Couper en morceaux l'ensemble des légumes.
Au bout d'1/2heure, ajouter les légumes et le vin. Laisser mijoter 2 h.
La sauce doit être un peu sirupeuse et envelopper les morceaux. Ajouter alors le miel. Délayer bien dans le jus de cuisson. Poivrer généreusement.
Servir bien chaud, ou mieux le lendemain réchauffé car la viande est encore plus tendre. C'est délicieux avec des pâtes.

Publié dans Diane la carnassière

Commenter cet article

Patrick CdM 15/12/2008 13:36

Je pense que tu ne seras pas la seule à faire ce boeuf après l'avoir vu chez Ester (y'a pas de "H" ;-)) , je compte m'y mettre dès que j'aurai racheté des fèves tonka. Je ne pense pas mettre de légumes pour ma part...

Pich 12/12/2008 22:31

Très original, c'est une bonne idée pour donner un peu de pep's à un boeuf bourguignon classique!

Clémence 12/12/2008 20:24

miam miam un plat délicieux. J'adore la tonka dans le sucré et dans le salé... Mais j'ai rarement la patience pour faire un tel plat... En tout cas j'aime beaucoup ton proverbe dianesque !!