Couverts printaniers

Publié le par Dianetnono

Il y a un mois environ, mes parents et moi avons dégusté de sublimes et énormes couteaux.
Ces mollusques, plutôt coriaces à pêcher quant on est doué comme une truffe, sont absolument délicieux à peine poêlés. Leur souvenir était si vif en ma mémoire, enfin pas aussi vif que dans la chanson où le mec beugle finement "que les draps s'en souviennent", que, alors que je venais demander à Nicolas ce qui lui ferait envie de manger (question que je pose extrêmement rarement, le chef n'étant pas que celui qui fait la cuisine mais également celui qui commande, ainsi raisonne  en tout cas Princesse Diane, elle est d'ailleurs adoubée par Nono son fidèle destrier), j'ai sauté sur la poissonnière pour lui en demander une livre.

J'adore demander une livre plutôt que 500g car je trouve que ça fait routière des marchés à qui on ne la fait pas.

J'ai donc rapporté mes couteaux et les ai apprêtés prestement avec des petits légumes du printemps. C'était bon mais pas aussi bon que ça aurait pu car les couteaux n'étaient pas extra-frais. J'aurais dû lire les conseils de Patrick avant d'en acheter et notamment vérifier que la partie sortant du mollusque était bien blanche et humide et non rosée et légèrement sèche. Et maintenant que je sais tout ça je ne retournerai pas chez cette poissonnière !

Couteaux aux légumes de printemps
Il ne s'agit pas vraiment d'une recette, c'est juste une idée express pour apprécier les couteaux. Une autre méthode consiste simplement à les faire sauter avec un peu d'ail.

Pour 2
Une livre de couteaux
(demander à votre poissonnier si ils sont dessablés)
3-4 navets nouveaux
2 carottes nouvelles
2 échalotes
persil, citron


Eplucher et émincer les échalotes. Peler les carottes, couper les en petits cubes. Retirer la partie autour de la queue dest navets et détailler-les en rondelles.

Faire revenir les échalotes dans une poêle. Ajouter les petits légumes et 2 min après les couteaux. Continuer la cuisson jusqu'à ouverture des couteaux. Terminer par un filet de citron et parsemer de persil haché.

Publié dans La pêche de Nono

Commenter cet article

lulette 01/04/2009 18:51

Ouah !
Des couteaux (ou pieds de couteaux pour les Bretons) !
Hummm ! Grâce à toi, tous les bons souvenirs de la pêche à pied et des bonnes poëllées de mon enfance refont surface (ah ah ! Facile !)
Je te fais une bise...
Laure

Pompom 01/04/2009 15:55

Bon moi je ne suis certes pas un grand cuistot (et je n'ai d'ailleurs jamais mangé de couteau) mais ce qui me plais le plus dans ces recettes c'est la "prose" tout autour, sans doute insuflée par le talent littéraire incontestable de nono!
bisous poupette :)

Dianetnono 01/04/2009 16:54


ben merci frérot!!!!!!


birgit 31/03/2009 16:36

J'ai tenté avec ail et menthe, c'est aussi très bon. Mon poissonnier n'en a plus mais les siens étaient frais.

Dianetnono 01/04/2009 09:34


ça doit vraiment être génial avec de la menthe!


Patrick CdM 30/03/2009 16:08

Ah oui, les couteaux pas vivants, ça se dégrade presque aussi vite que les praires, à éviter donc, il faut vraiment qu'ils remuent! Jolie recette, mon pote MOF les farci à la duxelle de légumes après les avoir aussi hachés gros, une merveille!

mamapasta 30/03/2009 13:55

si tu passes par ici, un jour de grande marée, tu pourras toujours aller en pecher...Il parait que ça se fait rare tout de même...
La pêche à pied , c'est surtout pour ramasser les " roulantes " cad les huitres qui ne sont pas fixées sur des rochers...et respirer du bon air pour celle qui n'en mange pas