Turbot et bulot sont dans un bâteau

Publié le par Dianetnono

Turbot et Bulot sont dans un bâteau, devinez lequel finit le 1er dans les entrailles du loup, comprendre l'estomac de Diane ?

Les deux !

En regardant le nouveau Régal, grâce à Super tatanne qui y figurait,  j'ai été tentée par une recette de Sole dans une sauce au beurre demi sel et bigorneaux. Hélas, point de sole sur les étals et les bigorneaux téianet vendus vivants. Or ce n'est pas mon
genre de salir une poêle et une casserole. J'ai donc pris du turbot, poisson à la chair ferme et à la texture proche de la sole et que je ne connaissais pas (je porte mon titre de kamikase de la spatule fièrement) et des bulots cuits. J'ai un peu foiré la cuisson par excès de zèle et le morceau plus épais que le mien de Nico a été passé sur mon conseil de cuisinière invertie 45 sec au micro-ondes !

Sentence dianesque : Hâter la cuisson, ne blanchit pas le poisson.

A propos de poisson, j'ai été voir hier Looking for Eric et j'ai beaucoup ri, lorsqu'à la fin du film, passe l'extrait de la conférence de presse où Cantona pour seule réplique aux journaliste dit lentement Quand les mouettes suivent un chalutier, c'est parce qu'elles pensent que des sardines seront jetées à la mer .

Si le film comporte quelques longueurs, je n'ai pas manqué de flashouiller un brin sur Cantona. Arrrgggggh, il ést rentré pour moi dans le Panthéon des hommes forts en gueule et puissamment sublimes. Pour l'instant, il ne partage la place qu'avec Chabal.
Il est évident que cela ne peut rester qu'un fantasme, Cantona me serrant dans ses bras, il réussirait à m'amputer du tronc ! Etre avec Nicolas, plus proche de Raphaël que d'un sportif moyennement musclé, est bien plus sécurisant.

Turbot à la fondue de bulots (sans matière grasse)


Pour 2 :
500 g de turbot avec la peau
200 g de bulots cuits
1 petit verre de vin blanc sec.
1 échalote nouvelle.


Nettoyer et émincer l'échalote. La laisser fondre dans lapoêle avec un peu d'eau à couvert. Ajouter le turbot. Au bout de 6-7 min retourner le turbot et poursuivez la cuisson sur l'autre coté en arrosant le bestiau de vin. Vérifier si le poisson est bien cuit, c'est à dire si la chair est blanche à l'arrête. Saler, poivrer.
Décortiquer les bulots à l'aide d'une aiguille ou d'un cure-dent. Oter l'opercule et hacher la chair grossièrement.

Réserver le turbot hors de la poêle, faire réduire le jus de cuisson avec les bulots. Ajouter si vous le souhaitez une c à s de crème fraiche ou un petit morceau de beurre, moi je n'ai rien mis.
2 min plus tard il ne reste plus qu'à dresser joliment et à saupoudrer de persil frais ciselé si vous en avez.

Publié dans La pêche de Nono

Commenter cet article

Anne-laure 08/07/2009 00:58

ça me donne envie ce petit plat !
J'adore ta façon d'écrire !
Continue !

Patrick CdM 06/07/2009 17:21

Sympa, j'adore la simplicité des ingrédients, alors que tu tu pouvais en faire un plat emblématique normand en y ajoutant de la crème ;-)

Wonder Fiston 05/07/2009 10:47

Mouais... me comparer avec Raphaël est un brin vexant... moi au moins je ne chante pas ! Et puis question calories c'est pas avec cette recette que je vais me transformer en Chabal ! (hummmm ça c'est du turbo raisonnement)

Dianetnono 05/07/2009 12:03


pauvre petite chose aux prises avec une terrible cuisinière !


Géraldine 05/07/2009 06:32

une recette légère et savoureuse, parfaitement sympathique!=p

kayababouch 04/07/2009 16:39

Trés original !!! J'adore !!! Bisous