Un beau jarret pour la petite dame, un!

Publié le par Dianetnono

Mon boucher et moi, c'est une grande histoire d'amour. Il est bourru, très taciturne mais quand je ne viens pas le voir il m'engueule.

Je lui amène des gâteaux sans beurre et.... il les mange. Il aime les fleurs exotiques, Honfleur est sa ville préférée... bref c'est quelqu'un d'exceptionnel et, même si je préfère le poisson à la viande (mon congel' est plein de poissons surgelés, non panés of course), je suis obligée de lui acheter de la viande afin de trouver un prétexte pour lui faire un tit' coucou.

Mon boucher n'est pas un surfer top canon, il a au moins 50 ans, est petit et son crâne se dégarnit.

L'avant-dernière fois que je suis passée chez lui, je lui ai pris un gros jarret de veau entier et il m'a filé plein de nonosses (rien à voir avec le pluriel de Nono)  pour faire un méga fond de veau.
Une vieille recette de Guide cuisine, découpée, donc je n'ai pas la référence,  m'a donné l'envie de faire un jarret de veau laqué. J'ai copié les instructions concernant la cuisson.

Ce plat met du temps du temps à cuire (2 h sans compter le temps de cuisson du fond de veau) mais il fait un effet Boeuf. Veillez à le servir très chaud car la gélatine du jarret perd de son moelleux en refroidissant.


Jarret de veau laqué à l'orange et ses carottes

Pour 6
1 jarret de veau de 1,8 kg
des os pour faire le fond de veau (ou du fond de veau en poudre)
2 oranges non traitées
1 citron non traité
1 bouquet garni, 2 clous de girofle
2 bottes de carottes nouvelles

Si vous avez le temps: faites votre fond de veau vous même.
Dans la cocotte faire brunir les os. Recouvrir de beaucoup d'eau (genre 2,5litres). Ajouter le bouquet garni et les clous de girofle. Porter à ébullition. Ecumer. Baisser le feu et laisser bloblotter 1h30.
Jeter les os et le bouquet garni.

Déposer le jarret de veau dans la cocotte. Eventuellement rajouter de l'eau pour que le jarret soit immergé. Laisser cuire 1h.

Eplucher les carottes. Couper les fanes.
Prélever le zeste des agrumes. Presser les fruits.
Ajouter les carottes dans la cocotte. Cuire encore 1h.

Retirer le jarret. L'égoutter et le déposer dans un  plat. Soupoudrer-le de graines de sésame si vous en avez.
Préchauffer le four à 240°.

Retirer les 3/4 du bouillon. Le conserver pour un autre usage. Si vous n'avez pas d'idées, congeler le pour vous faire un bon bouillon quand vous en aurez envie.
Ajouter les zestes et les jus au bouillon restant dans la cocotte qui continue de bloblotter.

Prélever une petite louche de ce bouillon parfumé et arroser votre jarret.
Enfourner-le pour une cuisson de 30 min au cours de laquelle vous ne cesserez de l'arroser du bouillon de la cocotte.

Servir le jarret avec ses carottes et du jus si il vous en reste.

Publié dans Diane la carnassière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lory 26/04/2008 13:38

uauuu, il devait être délicieux...

Marie-Claire 25/04/2008 08:50

Il a dû aimer ça, Nono !

Véronique 24/04/2008 11:39

ton jarret n'a rien à envier à mes cuisses de canard, bravo !

Eryn 23/04/2008 16:11

C'est effectivement long à la cuisson mais le résultat final devait être vraiment délicieux et parfumé à souhait, un vrai régal !

Julie 23/04/2008 10:15

Eh bien on dirait que les relations se sont arrangées avec ton boucher... Ca avait mal commencé il me semble à cause d'une vilaine histoire de crotte de chien...

Dianetnono 23/04/2008 12:02


Euh non c'est pas le même, celui là est toujours un sale con!