La vie de resto c'est du boulot !

Publié le par Dianetnono

Hier soir, Hieu, une très bonne amie vietnamienne rencontrée à l'occasion de la Fête de la cuisine, et moi cuisinions pour le resto associatif de la Commune d'Aligre aidées de nos compagnons respectifs et des bénévoles de l'association.
La fine équipe : Nicolas, Tristan et Hieu.

Levée tôt pour faire les courses au marché d'Aligre et couchée tard après un long debriefing, je peux désormais dire que travailler dans un restaurant est à la fois épuisant et excitant, en particulier à cause du stress et de la part d'inconnu propre à l'expérience.

Faire la cuisine pour une quarantaine de personnes aux goûts et tailles d'appétits différents, cela n'a vraiment rien à voir avec cuisiner pour ses amis .
Les portions étaient sans doute un peu chiche en viande et riz, d'autant que nous n'avions pas prévu de pain !
Courses pour 40 = 3 caddies (Merci à l'inventeur des roulettes !)

De plus, comme  nous avons dû mettre à la poubelle une partie des restes du repas (délicieux) de la veille, confectionné par une autre cuisinière amateure, j'ai été happée par l'angoisse que, faute de "clients", nous soyons obligés de jeter le produit de notre travail.  J'ai donc vraiment tablé, comme on me l'avait demandé,  sur quarante personnes.
Nous étions plus de cinquante !

Nous, les autres bénévoles et certains clients n'ont rien eu à se mettre sous la dent !

A y repenser, le spectacle de certains pauvres affamés buvant l'eau de végétation issue du tartare de tomates/ananas ou fouillant dans le frigo du resto ou me poursuivant quand j'avais de la nourriture entre les mains, ou celui des dernières assiettes confectionnées au petit bonheur la chance, était assez drôle.

C'est peut-être le genre d'humour que l'on ne peut apprécier que le ventre plein.


Pour ma part, ayant vu beaucoup de bouffe dans la journée, j'étais plutôt écoeurée.
1 jolie terrasse au coeur de Paris, c'est le  Café associatif de la Commune d'Aligre
Mais ceux qui ont mangé nous ont chaudement félicité. L'association, grâce à une absence de perte et un budget plus que respecté (trop respecté même), était contente car l'été est une période plutôt creuse pour elle.

Bref, je ne finis pas de tirer le bilan de cette expérience, et de saoûler Nicolas avec.

Depuis hier, l'envie de  continuer la Drôle de bouffe version collectivité m'habite.

En plus, selon Hieu, si l'on ouvr ait un resto ensemble, à 21h il n'y aurait plus rien à manger donc la soirée serait libre ^_^.

Sur la photo, nous paraissons si sereines....La rançon du succès ?

Et vous, cela vous donne-t-il envie de tenter l'expérience ?

Dès demain, la suite de nos aventures et surtout les recettes du repas !!!!!!


Publié dans divers

Commenter cet article

Elodie 31/07/2008 10:11

Trop trop chouette! Je dit une grand BRAVISSIMO!

Biz**
Elo

NiaK© 24/07/2008 12:23

J'aime beaucoup les gens qui partagent leur cuisine et leur bonne humeur... Bravo!...^^...

Hieu 22/07/2008 22:35

C'était un vrai plaisir d'avoir partagé cette aventure avec toi.
Merci d'avoir écrit tous ces moments sur ton bon vieux blog !
Bises et à demain pour un nouveau régime. (^_-)

Silvia 22/07/2008 22:07

coucou Diane!
Je trouve cette initiative géniale!! Et qu'est-ce que vous êtes coquine en tant que chefs cuisinières ;-)) la prochaine fois je vais essayer de venir avec vous, l'aventure me tente :) Bises!

julie 22/07/2008 10:55

Quelle belle aventure! Ca a l'air plutôt sympa.