Fais-moi du couscous Wa fumi

Publié le par Dianetnono

Connaissez-vous la cuisine Wa fumi ?

undefined
Moi, cela ne me disait rien avant de  lire, ou plutot de contempler le superbe livre de recettes  de  la chef Mariko Ueno intitulé Wa-fumi à la rencontre des saveurs du Japon.
 

Wa fumi signifie adaptation de la cuisine japonaise au contact de la cuisine française. Les recettes sont simples, légères et parfois surprenantes, comme celle de ce petit couscous au miso.

Mais avant de vous donner la recette, les extraits des paroles d'une chanson qui accompagnait souvent la dégustation du couscous lors des fêtes familiales. 

Fais moi du couscous, chéri
J'ai une jolie femme
Dont je suis épris
Mais voilà le drame
Elle se lève la nuit
Sortant de sa chambre
A peine vêtue
Elle se frotte le ventre
Et me dit d'une voix menue :

Fais moi du couscous chéri
Fais moi du couscous

Et moi qui m'endormais
Rêvant à ses baisers
A ses lèvres vermeilles
Voilà mon réveil


Couscous au miso à la Wa fumi
J'ai un peu adapté la recette en utilisant des tablettes de bouillon miso trouvées en épicerie bio plutôt que du vrai miso blanc et du boulgour cuit à ma manière à la place de la semoule.
Ce plat est à la fois très diététique et délicat.

undefinedPour 4
1 (oui seulement une) belle cuisse de poulet fermière
3 carottes
4 navets
1 courgette
1 bon verre de boulgour moyen
1,5 tablette de bouillon miso
ou 4 cà s de miso blanc
1 c à s de sauce soja
1 c à s de mirin (
ou de vin blanc sucré)
piment en poudre

Désosser le poulet, le couper en bouchées. Faire mariner au frais dans un bol avec la sauce soja et le mirin.
Eplucher carottes et navets. Couper les carottes en petits tronçons et les navets en quartiers.
Eplucher 1 bande sur 2 de la courgette. Couper la en deux dans la longueur puis en morceaux.

Mettre les légumes avec l'os de la cuisse dans une casserole. Recouvrir d'eau légèrement pimentée.
Faire blobloter à couvert pendant 45 min.

Mettre le boulgour dans un saladier avec la même quantité d'eau bouillante. Poser une assiette dessus et laisser gonfler.undefinedPréchauffer le four au max.
Enfiler les bouchées de poulet sur 4 brochettes en bois.
Faire griller les brochettes en mettant le four en position grill.
undefined
Egrainer le boulgour en passant les dents de la fourchette dans le saladier.

Enlever l'os de poulet. Ajouter les tablettes de miso dans le bouillon. Touiller pour qu'elles se dissolvent. Rectifier l' assaisonnement.

Servir comme un  couscous !

Publié dans Tous en choeur!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

déborahmia 06/02/2009 14:11

dis donc, ça a l'air sympa ça!
mon prochain couscous, ce sera celui-là!
Merci!

Nat 30/01/2008 22:30

Ca m'a l'air léger et original. Je me laisserai volontiers tenter. Si je tente la chanson, je doute que ma tribu me prépare ce couscous ( ou un autre !) ;) j'essayerai donc plutôt ta recette parfaite en cette période de réconciliation avec la balance...

creativlaetiti 30/01/2008 21:25

et tu me dis que t'es pas douée de tes mains pour bricoler, mais alors pour cuisiner..... ça oui !
Miammmm ça me donne envie ! par contre moi je suis pas douée du tout pour ça!!!
Merci pour ton passage chez moi

mamapasta 30/01/2008 18:22

les japonais pensent que le couscous est de la cuisine française ??? étonnant !
Je le ferais bien avec des brochettes de tofu, pour brouiller les pistes.

Dianetnono 31/01/2008 21:39

Tu as raison c'est assez curieux. En même temps le couscous est un des plats préférés des français et il est très facile d'en manger un à paris, d'où peut être l'association des deux.