Couenne de porc, ils sont fous ces chinois !

Publié le par Dianetnono

Tout est bon dans le cochon dit-on et, avec les chinois, ce dicton prend vraiment tout son sens. Songez plutôt au magnifique produit que j'ai déniché dans mon supermarché asiatique: de la couenne de porc grillée en filaments empaquetée dans des gros paquets légers comme pour du pop corn.
Au dos, une fois n'est pas coutume, il y avait des indications d'utilisation.
Il faut faire tremper 15 min la couenne dans l'eau avant de s'en servir pour des rouleaux de printemps ou des salades. Sur le paquet, il conseille de rouler les filaments de couenne dans de la poudre de riz grillé. Je le ferais peut être la prochaine fois.
Je suppose que c'est pour donner du goût à la couenne car ormis une texture élastique, celle-ci n'apporte pas grand chose.

Avant d'en acheter (2,40 euros), j'avais eu l'occasion d'en déguster sans savoir de quoi il s'agissait en accompagnement d'une salade. Je croyais qu'il s'agissait peut être de méduse. Ayant trouvé ça bon, je demande au serveur ce que c'était (à ne pas faire) et, à ce moment là, j'aurais vraiment trouvé plus gourmand qu'il me dise que c'était de la méduse.
Après trempage
Vous pensez sans doute que ça doit être terriblement gras cette couenne de porc. En réalité, ne résiste au "grillage" que la partie gélatineuse de la couenne, la graisse fond.
De là à dire que ce n'est absolument pas gras, ce ne serait pas non plus tout à fait vrai car une partie de la graisse doit atterir sur la partie gélatineuse, mais il n'en reste pas lourd après le trempage que vous allez lui infliger.

On en vient d'ailleurs aux mauvais côtés du produit: l'odeur à l'ouverture n'est pas aseptisé, elle pourrait provenir d'une tête de cochon. C'est vraiment l'odeur de la graisse de porc (beurk, mourir!). Heureusement après trempage, elle ne survit pas, mais reste sur vos mains que vous n'aurez de cesse de laver.
Et sur certains filaments, on voit des traces de sang (pauvre petit cochon écorché).

En revanche, les rouleaux de printemps, réalisés suivant
la méthode déjà exposée, était selon Nicolas, qui n'aime pourtant pas la gélatine, les meilleurs qu'il ai jamais mangé.

La farce était classique: salade, menthe, vermicelles, carottes râpées, lamelles de porc, couenne de porc. Du coup, je ne vous mets pas la recette, mais juste une petite photo qui ne vous donnera pas de complexes (ni en photo, ni en façonnage de rouleaux de printemps).

Pour exprimer votre dégoût sur ce produit ou me donner d'autres idées de recettes pour l'écouler : laissez un commentaire !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tanupan 13/04/2008 23:04

Tu a presque raison, je l'utilise pour la salade. Comme la salade de vermicelle.
http://la-table-japonaise.blogspot.com/2008/01/salade-de-vermicelles-harusam-salada.html

eleonora 11/04/2008 21:20

Oui tu as raison, tout est bon dans le cochon..Passe un bon week-end.

sandrine 11/04/2008 14:13

j'ai une envie de rouleau de printemps depuis plus d'une semaine !!! mais avec la couenne de porc, franchement je n'aurais pas eu l'idée.... je me souviens en avoir goûté petite (maman portugaise connait ça) mais je n'en ai jamais remangé. je n'en ai pas un mauvais souvenir mais sincèrement, le mot "couenne" m'achève déjà !!

Dianetnono 11/04/2008 14:31


Oui mais moi j'ai une rublique de produits bizarres à tenir, alors je tiens...le coup!


patoumi 11/04/2008 08:38

Ma maman en achetait pour mettre dans des soupes mais ils étaient sous forme de petits carrés enroulés (avec un peu la consistance des chips à la crevettes), je ne savais pas que ça existait en filaments...)

Dianetnono 11/04/2008 09:42


oh oui j'en ai vu sous cette forme mais je doit t'avouer que ça me semblait moins effrayant en filaments et plus facilement dissimulable!


marie-pierre 11/04/2008 08:03

Brrrr ! Ça fait peur ;-)