Les paupiettes de bobonne

Publié le par Dianetnono

Parfois, quand mon copain rentre  du boulot alors que j'ai travaillé la journée à la maison et déjà commencé  à préparer la boustifaille, j'ai l'impression d'être une brave ménagère de moins de 50 ans attendant le retour du chef de famille.

Horrible !

Cette impression s'accentue si, comme ici, la cuisson a  démarré longtemps, longtemps avant et que des odeurs de nourriture surgissent de la cuisine quand l'Homme ouvre la porte.

Que Simone  (De  Bavoir  comme dit la mère de Bridget Jones) se  rassure,  la comparaison avec la bobonne des années 50 ne va pas très loin car:

-J'ai quitté le domicile conjugal  pendant la cuisson
-Mes paupiettes de gîte, réalisées à partir d'une recette de Dédicacessen, ne sont pas très tradi.
Dans la farce, j'ai mis de la menthe et du gingembre et dans la sauce des raisins secs, faute de persillade.
-Quand el hombre a poussé la porte, je ne l'ai pas accueilli avec une assiette de ragoût fumant, mais par un "Tu  surveilles les pâtes, tu les égouttes et tu mélanges avec la viande".

Conclusion : nul besoin d'être une fée du logis pour réussir ce plat. 

Paupiettes de boeuf au parfum de la Méditerranée
undefined
Pour 4-5 personnes
800 g de gîte de boeuf coupé coupé en une dizaines de  tranches applaties par viotre boucher ou votre rouleau à patisserie
1 grosse boîte de tomates pelées
1 beau bouquet de menthe
2 gros oignons
1 pouce de gingembre
1 c à s de harissa
1 grosse poignée de raisins secs
1 verre de vin blanc
huile d'olive

Peler le gingembre et les oignons.
Hacher la menthe, un oignon et le gingembre, pour faire la farce.

Trancher le deuxième oignon.
Couper en gros morceaux les tomates, garder le jus.

Sur chaque tranche de viande, poser un peu de farce. Renfermer la viande autour de celle-ci au moyen de cure dents.

Dans une marmite, faire chauffer un peu d'huile. Fairte revenir les tranches d'oignon et les paupiettes.
Ajouter les tomates, le jus de la boîte, la harissa, le vin.
Baisser le feu, couvrir et laisser cuire 2h30.
undefined
Au bout de ce temps ajouter les raisins secs. Continuer un peu la cuisson.
Vous pouvez servir les paupiettes avec des pâtes cuites à part et réchauffées dans la marmite.


Publié dans Diane la carnassière

Commenter cet article

Tiuscha 08/03/2008 20:22

Cela me rappelle la chanson des charlots : Paulette, paulette, tu es la reine des paupiettes ! Ton second prénom ?

chiffonnette 03/03/2008 19:01

Marant, ça m'arrive aussi parfois de me sentir dans la peau de la ménagère!! Mais en même temps, moi aussi je remplis mon petit estomac!! En tout cas, je note parce que cette recette me semble fort sympathique!!

mounette 02/03/2008 11:57

parfois, être une ménagère de + de 50 ans ,ça a du bon: Quand l' Homme revient de guerroyer , ouvre la porte et déclame : " P....., ça sent vachement bon ici; qu'est-ce qu'elle a mijoté la petite poulette? ", Oh super !, saucisses /purée ,génial , j'en ai rêvé toute la matinée!!!" alors , à ce moment-là,je sens bien que je suis indispensable.

lory 29/02/2008 13:34

mmm,pas mal ce plat!Il a des parfums que j'aime beaucoup...pardon mon ignorance, mais quel part est le gite de boeuf?merci

PHILO 29/02/2008 13:16

Une assiette pour Philo c'est possible ?